La Première Dame du Kenya pour souligner son engagement à renforcer les capacités de soins de santé dans le pays

Dr. Rasha Kelej, CEO of Merck Foundation and President, Merck More Than a Mother with The First Lady of Kenya, H.E. MADAM MARGARET KENYATTA at the State House, Nairobi, Kenya

Dr. Rasha Kelej, CEO of Merck Foundation and President, Merck More Than a Mother during the meeting with The First Lady of Kenya, H.E. MADAM MARGARET KENYATTA at the State House, Nairobi, Kenya

Dr. Rasha Kelej, CEO of Merck Foundation and President, Merck More Than a Mother with The First Lady of Kenya, H.E. MADAM MARGARET KENYATTA

La Fondation Merck a rencontré la Première Dame du Kenya pour souligner son engagement à renforcer les capacités de soins de santé dans le pays

NAIROBI, KENYA, May 17, 2019 /EINPresswire.com/ — La Fondation Merck, la branche philanthropique de Merck KGaA Allemagne, a souligné son engagement à renforcer les capacités en matière de soins de santé au Kenya lors d'une réunion de haut niveau tenue à la Présidence entre La Première Dame du Kenya, S.E. MADAME MARGARET KENYATTA et Dr. Rasha Kelej, CEO Merck Foundation.

La Première Dame du Kenya, S.E. MADAME MARGARET KENYATTA a déclaré : « C’était un honneur de rencontrer et d’entretenir avec la Présidente Directrice Générale de la Fondation Merck, Dr. Rasha Kelej. Je suis impatient de collaborer à la formation d'un plus grand nombre d'oncologues et d'experts sur la prise en charge du diabète et de l'infertilité, ainsi que dans @BeyondZeroKenya. »

https://twitter.com/firstladykenya/status/1125806759933829121?s=21

Dr. Rasha Kelej, ‘CEO of Merck Foundation and President, Merck More Than a Mother’, a déclaré : « Je suis fière et ravie de rencontrer Son Excellence La Première Dame du Kenya, MADAME MARGARET KENYATTA, pour discuter de l’engagement de la Fondation Merck à améliorer la santé et le bien-être des habitants du Kenya en améliorant l'accès à des soins de qualité et équitables dans le pays en formant davantage de médecins dans les domaines de la Fertilité, du Cancer et du Diabète, par le biais de programmes nationaux. Aussi, travailler en étroite collaboration pour briser la stigmatisation liée à l'infertilité au Kenya et dans d'autres pays africains. »

À propos de la Fondation Merck au Kenya :

La Fondation Merck a lancé le projet « Empowering Berna » dans le cadre du programme mondial phare « Merck More than a Mother » en Afrique, pour aider les femmes infertiles et sans enfants à créer leur propre commerce et ainsi atteindre l’indépendance financière et devenir plus fortes et plus heureuses. Le projet a bénéficié à plus de 100 femmes à travers le Kenya.
La Fondation Merck a dispensé une formation en embryologie aux médecins Kényans sur la fertilité au cours des deux dernières années et poursuivra ce programme visant à améliorer l'accès à des soins de fertilité de qualité et équitables dans le pays.

La Fondation Merck a mis au point un programme de bourses de formation en oncologie d'une durée de deux ans en partenariat avec l'Université de Nairobi, au Kenya, afin d'améliorer les soins du cancer dans le pays. La Fondation Merck a inscrit six médecins et continuera à en inscrit davantage au cours des cinq prochaines années dans le but de renforcer les capacités de prise en charge du cancer dans tout le pays.
La Fondation Merck a également fourni à huit médecins Kényans une formation et un diplôme d'un an en Diabète et en Hypertension et continuera à inscrit davantage de médecins de tous les comtés en collaboration avec les gouvernements locaux au cours des cinq prochaines années, dans le cadre de leur projet national de points blues pour le diabète de la Fondation Merck au Kenya.

De plus, la Fondation Merck a également fourni la toute première formation en matière de santé à plus de 150 journalistes de différentes régions du Kenya, afin de mieux comprendre le problème de l'infertilité dans les communautés africaines et d'apprendre les meilleures pratiques médiatiques permettant de couvrir ces sujets et de les sensibiliser aux normes internationales en vigueur sur le reportage et l’éthique des médias.
La Fondation Merck s'est également associée à des chanteurs locaux pour produire des chansons visant à lutter contre la stigmatisation liée à l'infertilité et à autonomiser les femmes infertiles dans leurs communautés. Les chansons ont été produites par Octopizzo and Suzan.

À propos de la campagne « Merck More than a Mother » ;

L’initiative « Merck More Than a Mother » vise à autonomiser les femmes infertiles à travers l’accès à l’information, à l’éducation et à la santé et le changement de mentalités. Cette initiative puissante aide les gouvernements à définir des politiques visant à améliorer l'accès à des soins de fertilité réglementés, sûrs et efficaces. Elle définit les interventions visant à briser la stigmatisation autour des femmes infertiles et à sensibiliser la population sur la prévention et la prise en charge de l'infertilité. En partenariat avec les universités, les ministères de la santé et les sociétés de fertilité internationales, cette initiative propose également une formation médicale et des formations aux prestataires de soins de santé et aux embryologistes afin de développer et de renforcer les capacités en matière de soins de fertilité en Afrique et dans les pays en voie de développement.

Avec « Merck More Than a Mother », nous avons lancé un changement de culture visant à déstigmatiser l’infertilité à tous les niveaux : en sensibilisant davantage, en renforçant les compétences des experts locaux, en bâtissant un plaidoyer en coopération avec les décideurs et en aidant les femmes sans enfants à démarrer leur propre petits commerces. Il s’agit de donner à chaque femme le respect et l’aide qu’elle mérite pour mener une vie épanouissante, avec ou sans enfant.

Les ambassadrices de « Merck More Than a Mother » sont ; S.E. NEO JANE MASISI, La Première Dame du Botswana ; S.E. DENISE NKURUNZIZA, La Première Dame de la République du Burundi ; S.E. BRIGITTE TOUADERA, La Première Dame de la République Centrafricaine ; S.E. HINDA DEBY ITNO, La Première Dame du Tchad ; S.E. ANTOINETTE SASSOU-NGUESSO, La Première Dame du Congo ; S.E. REBECCA AKUFO-ADDO, La Première Dame du Ghana ; S.E. FATOUMATTA BAH-BARROW, La Première Dame de la Gambie ; S.E. DJÈNÈ CONDÈ, La Première Dame de Guinée-Conakry ; S.E. CLAR WEAH, La Première Dame de la République du Libéria ; S.E. PROFESSEUR GERTRUDE MUTHARIKA, La Première Dame du Malawi ; S.E. MARIAM MINT AHMAD TEKBER, La Première dame de la Mauritanie ; S.E. DR. ISAURA FERRÃO NYUSI, La Première Dame du Mozambique ; S.E. AISSATA ISSOUFOU MAHAMADOU, La Première Dame du Niger ; S.E. FATIMA MAADA BIO, La Première Dame de Sierra Leone S.E. AUXILLIA MNANGAGW, La Première Dame du Zimbabwe et S.E. ESTHER LUNGU, La Première Dame de Zambie.

Diana Mbaluka
Digisphere Consulting
+254 736 466513
email us here


Source: EIN Presswire